Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 15:56
Brooklyn 9-9 (Pilote)

Y a-t-il un flic pour sauver Brooklyn?

La Note: 3.5/5

La vie au sein du commissariat de police de Brooklyn n'est pas de tout repos: une pléiade d'inspecteurs un poil loufoques doivent jongler entre leur mission de protéger et servir les habitants de la ville, leur vie personnelle et surtout celle du bureau.

Créée par Mike Shur, showrunner de Parks and Recreation et scénariste, producteur, acteur de The Office US, Brooklyn 9-9 avait toutes les chances de nous séduire même si l’on pouvait craindre une certaine redite par rapport aux séries précédemment citées. Encore un mockumentaire avec des personnages loufoques dans un bureau. Certes nous ne sommes plus dans une entreprise ni dans une mairie mais dans un commissariat de police. On allait rire, c’est sûr, mais peut-être aussi se lasser plus vite que d’habitude. Résultat des courses : on a ri, même si la majorité des gags de ce pilote était éventée puisque présente dans la bande-annonce qui circule depuis plusieurs semaines, et on salue la volonté de Shur de s’éloigner subtilement de son travail passé en nous proposant un objet sériel hybride plutôt prometteur.

Brooklyn 9-9 (Pilote)

Pourquoi hybride ? Parce qu’on sent d’entrée que la série n’utilisera pas son cadre de copshow comme du simple papier peint. Il y aura des enquêtes, aussi barrées et aberrantes soient-elles, et l’on assistera à du « vrai » police work avec courses-poursuites et dézingages en règle . Il s’agit ici de respecter le canevas pour mieux s’en moquer et créer un léger décalage sans que ce soit la grosse gaudriole. La musique employée est un bon exemple de cet état d’esprit. Elle remixe allègrement des thèmes aux sonorités très 70’s qui nous font penser immédiatement à Shaft ou Starsky et Hutch. Même impression dans la conduite du récit qui se démarque un peu de celle des mockumentaires en étant moins linéaire (on note même quelques flashbacks). En fait, c’est bête à écrire mais nous sommes dans une véritable comédie policière par opposition à Police Academy par exemple.

Brooklyn 9-9 (Pilote)

Par conséquent le modèle le plus pertinent pour Brooklyn 9-9 serait peut-être Police Squad, cette minisérie des auteurs de tous les Y a-t-il un pilote, flic, etc… qui mettait en scène pour la première fois, en 1982, le célèbre personnage du lieutenant Frank Drebin, incarné par l’inoubliable Leslie Nielsen. C’était aussi un mélange de gags potaches et d’hommage aux polars, même s’il s’agissait en l’occurrence de ceux des années 50. Mais là encore, Shur trouve le moyen de se démarquer, grâce à son personnage principal. Jake Peralta n’est pas un gaffeur invétéré comme Drebin, c’est un flic tête-à-claque (merci Andy Samberg, déjà énorme dans la série anglaise Cuckoo) coincé dans l’âge bête, qui fait des courses de chaise propulsée par un extincteur mais boucle ses enquêtes avec une facilité déconcertante. Du coup ce n’est pas non plus un loser à la Office et Cie. Par rapport à ses aînées, la série perd donc en cynisme ce qu’elle gagne en fun et cool attitude. Avouez que cela change un peu. En tous cas ça donne envie d’appeler le 911 toutes les semaines.

Partager cet article

Repost 0
Sébastien Mauge
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : A suivre...
  • A suivre...
  • : Critique séries TV
  • Contact

Recherche

Liens