Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 15:06
The Goldbergs (Pilote)

La fête à la maison!

La Note: 4/5

Grandir dans les années 80 au sein d'une famille complétement barrée mais aimante, c'était le quotidien d'Adam, aujourd'hui trentenaire, qui se demande comment il a pu devenir si "normal" dans de telles conditions. A partir des vidéos qu'il a tournées pendant toute son enfance, il en retrace les événements les plus marquants...

Demandez à un trentenaire ce que lui évoquent les années 80, il lui viendra alors instantanément à l’esprit une flopée d’images: une borne d’arcade, le Breakdance, les gros pulls, les choucroutes capillaires, MTV, Karaté Kid, Alf, SOS Fantômes, Retour vers le futur, K2000, E.T., Arnold et Willy, etc. Adam Goldberg, 37 ans, créateur des Goldbergs, connaît ces références par cœur, à tel point qu’il les fait défiler une à une dès le début de ce pilote. Selon une évolution cyclique inéluctable, la nostalgie du vintage 80’s est logiquement en vogue depuis quelques années. On s’attend donc, après ce florilège de madeleines, à assister à un vulgaire show draguant ostensiblement ce fameux trentenaire, devenu bien entendu l’une des cibles privilégiées des annonceurs publicitaires. Or, même si cet aspect a sans doute pesé dans la balance pour que la chaîne ABC donne son feu vert, The Goldbergs est heureusement bien plus que cela. C’est un projet personnel dans un décor référentiel qui parle à toute une génération. Et, on le sait, quand l’intime se mêle à l’universel dans une fiction, cela occasionne souvent un supplément d’âme et une originalité qui font la différence. C’est le cas ici.

The Goldbergs (Pilote)

Ce petit plus, on le doit bien sûr à Goldberg lui-même. Cette série, c’est avant tout son histoire et celle de sa famille. Au-delà même du titre, on découvre à la fin du pilote de vrais extraits vidéo de la vraie famille Goldberg, filmée par le vrai jeune Adam. On est amusé puis saisi par cette entreprise rare et courageuse qui consiste à mettre en scène les souvenirs de sa propre famille dans une comédie, en validant leur authenticité auprès du téléspectateur par ces extraits homemade, c’est le cas de le dire. A ce stade ce n’est plus de l’autodérision mais carrément de l’auto psychanalyse! Parce que c’est une comédie, certes, mais extrêmement vacharde. Les piques fusent entre les personnages, dotés chacun de spécificités peu flatteuses : le père qui jure comme un charretier, la mère ultra possessive, les deux ados dégoûtés de la vie (mention spéciale à l’interprète de Barry, gros potentiel comique et sosie sans lunettes de Leonard Hofstadter), et le grand-père gâteau mais néanmoins gâteux. Quand au petit Adam, il se demande déjà comment faire pour toucher sa première paire de seins…

The Goldbergs (Pilote)

Cette hystérie familiale nous fait rire et nous touche car elle est intemporelle. Elle n’est pas propre aux années 80. Mais surtout elle sonne juste. Malgré les retouches fictionnelles joyeusement outrancières, on sent qu’il y a un fond de vérité, cette fameuse authenticité recherchée par le créateur. Quand en rentrant du travail, le père se dessape après avoir à peine franchi le pas de la porte, on se dit que c’est le genre d’anecdotes qui ne s’inventent pas. C’est ainsi que la série gagne pour l’instant sur les deux tableaux : on rit des situations familiales et en plus on s’amuse du « décor » référentiel dans lequel elles évoluent. Le meilleur reste bien entendu quand les deux se rejoignent. La scène où Barry explique à sa mère que de toute façon il n’y a que Flavor Flav (MC de Public Enemy) qui le comprenne avant de s’enfuir en courant comme c’est pas permis, m’a occasionné un fou rire, chose qui ne m’était pas arrivé depuis les premiers Community et le pilote de Raising Hope. C’est dire l’envie de poursuivre cette visite dans ce passé recomposé. Procurez-vous les VHS d’urgence!

Partager cet article

Repost 0
Sébastien Mauge
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : A suivre...
  • A suivre...
  • : Critique séries TV
  • Contact

Recherche

Liens