Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 21:06
Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. (Pilote)

Héros Corp

La Note: 3.5/5

Les aventures mouvementées des membres de la "Strategic Homeland Intervention, Enforcement and Logistics Division, plus connu sous le nom de "S.H.I.E.L.D.".

La voici, la voilà, LA nouveauté la plus attendue de cette rentrée US. On la doit au gourou Joss Whedon, créateur culte de Buffy contre les vampires et réalisateur du film Avengers dont cette série est la suite. Cette filiation cinématographique directe est d’ailleurs inédite (de grâce, mettons de côté les bessonneries du type Nikita, Transporteur et prochainement Taxi) et se devait d’être plus qu’un simple trait d’union télévisuel entre Avengers 1 et 2. Après s’être longtemps regardés en chiens de faïence, après des appels du pied de plus en plus pressants, le cinéma et la télé n’en finissent pas désormais de célébrer leurs noces symbiotiques, que ce soit chez les gangsters de Boardwalk Empire, dans la fiction politique d’House of Cards ou à travers les visions horrifiques d’Hannibal. En bref, on attendait qu’Agents of S.H.I.E.L.D. soit aux blockbusters de super héros ce que Breaking Bad est au cinéma indépendant des frères Coen : un équivalent qui fera date.

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. (Pilote)

Si nous n’en sommes pas encore là, force est de constater que ce pilote plutôt bien troussé pose néanmoins les jalons d’un divertissement solide et haut de gamme. Le pitch est on ne peut plus simple : après les événements de la fin d’Avengers, notamment la « Bataille de New-York », les super héros sont désormais exposés. L’agence du S.H.I.E.L.D. a pour mission de les retrouver (on suppose qu’il y en aura un par épisode) avant que de nébuleuses puissances ne les attrapent pour en faire ce que bon leur semble, à savoir du mal. On retrouve Cobie Smulders, la Robin d’How I Met Your Mother (pour ceux qui n’ont pas suivi) et Clark Gregg qui reprend le rôle de Phil Coulson. Il n’est donc pas mort (pour ceux qui ne suivent toujours pas)! Fidèle à lui-même, Whedon a gardé l’esprit du film et a même profité du passage au petit écran, et de ses contraintes, pour l’accentuer.

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. (Pilote)

En effet, les moyens étant plus limités, ne vous attendez pas à être ébouriffés par des scènes virevoltantes saturées d’effets spéciaux. En revanche, vous serez sans doute surpris par l’emploi de l’humour, distillé dans le film entre deux scènes d’action spectaculaires, et qui est ici décuplé pour finalement innerver l’ensemble. Whedon se joue des codes, se moque du titre de sa série, ridiculise ses personnages et multiplie les clins d’œil à la culture populaire. Certes sa mise en scène est très soignée mais on retient plus le fait d’avoir rit que de s’en être pris plein la poire. Cela donne un côté intimiste et familier très agréable. Nous sommes au plus près des personnages et loin de la lourdeur psychologique d’Heroes, série à laquelle on pense forcément et que Whedon semble pointer du doigt. Mais cet aspect cool et décontracté est peut-être aussi la limite de ce projet. Tout est trop shiny. C’est un contre-pied intéressant par rapport aux récents atermoiements glauques d’un Batman mais le manque d’obscurité et de pensées sombres est assez criant dans ce pilote et pourrait porter préjudice à l’ensemble, en tous cas en ce qui nous concerne. A trop vouloir faire le malin, Whedon risque d’oublier le petit enfant qui sommeille en chacun de nous et qui croit toujours dur comme fer que les super héros, c’est du sérieux.

Partager cet article

Repost 0
Sébastien Mauge
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : A suivre...
  • A suivre...
  • : Critique séries TV
  • Contact

Recherche

Liens